Nitrification d’effluents industriels complexes et Traitement biologique du diéthylamine

Description du projet

Deux projets financés par une même subvention du programme Renforcement de l’innovation du CRSNG se sont terminés en juin 2016. Le premier a été réalisé pour L’Oréal Canada et visait à traiter par voie biologique leurs eaux usées de manière à respecter les exigences du règlement 2008-47 de la Communauté du Montréal métropolitain (CMM). Nous avons proposé et testé pendant plusieurs mois un système en deux étapes. Ces travaux ont confirmé la faisabilité de l’approche et un essai à plus grande échelle est en cours d’élaboration.

Le deuxième projet portait sur le diéthylamine (DEA), un produit utilisé et rejeté par les raffineries de pétrole. La compagnie Suncor voulait savoir si le procédé biologique qu’elle utilise déjà pour traiter ses eaux usées pouvait recevoir des rejets de DEA. Nous avons construit deux petits bioréacteurs reproduisant ceux de Suncor et nous avons soumis l’un d’eux à un apport de DEA. Nous avons confirmé que le DEA est biodégradable et ne nuirait pas aux performances des bioréacteurs pour l’enlèvement de la charge organique. Par contre, le DEA a eu un effet néfaste sur la transformation de l’azote ammoniacal, ce qui demandera plus d’investigation pour que le procédé puisse être utilisé avec ce produit.

Ces projets ont été financés par le Programme Renforcement de l’innovation dans les collèges et la communauté du CRSNG.

Détails du projet

Chargé de projet : Pierre Juteau
Collaborateurs : Rimeh Daghrir et Brahima Seyhi
Techniciens : Nicolas Tarte, Koudjo Appoh et François Alain
Stagiaires : Yves Bingani, Marc-Olivier Diorio et François Alain