Spécialiste en traitement  des eaux, des eaux usées municipales et des effluents industriels par voie physico-chimique, électrochimique et photo-catalytique , son expertise englobe autant les aspects de procédés que les techniques d’analyses chimiques. Madame Daghrir a reçu sa maîtrise et son doctorat dans le domaine de sciences de l’eau de l’Institut National de la Recherche Scientifique (centre Eau-Terre et Environnement). Ses activités de recherches se concentrent sur le développement des technologies innovantes pour des applications environnementales, principalement pour éliminer des polluants (organiques et inorganiques)  persistants dans les eaux et les eaux usées. Au nombre de ces techniques se trouvent les électrotechnologies, des procédés mettant à profit les propriétés et techniques électrochimiques. Ces techniques peuvent être utilisées efficacement pour améliorer des systèmes existants de traitement des eaux usées, ou encore pour remplacer des technologies conventionnelles de traitement des eaux. Madame Daghrir a été honorée de plusieurs prix d’excellence universitaire: prix de la meilleure thèse de doctorat en sciences de l’eau de centre Eau Terre Environnement (2014) et la bourse d’excellence du gouvernement Tunisien (à deux reprise 2008 et 2010). Madame Daghrir est auteur de plusieurs publications scientifiques parues dans différentes revues spécialisées avec comité de lecture et a donné plusieurs conférences dans des manifestations scientifiques régionales et internationales. Elle est également membre de l’ordre des chimistes du Québec (OCQ) et de l’International Society of Electrochemistry (ISE). Elle expertise régulièrement des articles de recherches pour différentes revues scientifiques internationales de renom telles que Journal of Hazardous Materials, Chemosphere et Chemical Engineering Journal.